mardi 30 octobre 2012

Une agriculture alternative est possible


"Il a fallu des millénaires pour que la terre nourricière à laquelle nous devons la vie puisse se constituer"
Pierre Rabhi


Agriculteur, écrivain et penseur français d'origine algérienne, Pierre Rabhi est l'un des pionniers de l'agroécologie.

L'agroécologie est une alternative au système de l’agriculture industrielle fondée sur le profit au détriment des grands équilibres environnementaux. Elle est un moyen d’accéder à l'autosuffisance alimentaire tout en économisant les ressources, en diminuant les pollutions et en respectant la santé.

L'agroécologie c'est l'art de concilier une agriculture durable, écologiquement saine, économiquement viable et socialement juste.


Années après années, les terres engendrent les mêmes semences, s'intoxiquent des abus de pesticide, sont meurtries par les labourages répétés, lessivées par les violentes pluies de l'hivernage puis balayées par l'harmattan... Il ne nous restera bientôt plus qu'une croûte sèche sur laquelle plus rien ne poussera.

Mais prenons conscience qu'aux origines, cette terre nourricière n'existait pas, elle s’est constituée petit à petit...Sauf que là, ce que la nature a conçu en plusieurs millénaires, nous devons pouvoir le réaliser en quelques années!

Pour cela, nous avons à disposition plusieurs pratiques agricoles comme l'utilisation de paillis, l’absence de travail du sol, la gestion de l'irrigation, les associations culturales, la protection intégrée des cultures, et bien d'autres encore...

L'agroécologie consiste à définir des pratiques qui imitent les processus naturels créant ainsi des interactions et synergies biologiques bénéfiques entre les composantes de l’agroécosystème.

C'est en s'inspirant de ces principes que Nébéday accompagne les femmes dans leurs activités de maraîchage.

Beaucoup de femmes ont pris l'habitude d'utiliser des produits industriels, mais du fait de l'analphabétisme important chez les femmes, ces produits chimiques sont mal utilisés et nuisent à la santé des agricultrices, de leurs familles et de leurs terres.
Les animatrices de Nébéday se rendent le matin dans les parcelles de maraîchage pour expliquer concrètement aux femmes comment réaliser un bon compost, comment l'utiliser et surtout quel est son intérêt.
Elles discutent aussi longuement sur la manière d'utiliser certaines essences locales, telles que le neem, comme insecticide naturel. Le neem est ainsi très efficace aussi bien pour prévenir que pour guérir des invasions de nuisibles en tout genre.
Les femmes ont aussi adopté les moringas oleifera dans leurs champs que ce soit pour participer à la création de haies vives qui vont faire office de brise vent et de pare-soleil léger, que pour les associer aux cultures et envisager ainsi de faire un petit commerce des feuilles de moringa (ces feuilles sont un excellent complément alimentaire, surtout pour les femmes enceintes et les enfants).

Des pépinières de Leucaena leucocephala ont débuté. Ces arbres sont reconnus pour leur efficacité à fixer l'azote et pour leur production importante de biomasse. Les feuilles en tombant vont engraisser le sol et servir de fourrage pour le bétail. Leur croissance est relativement rapide, ils sont donc une source possible de bois de chauffe.  Il est prévu que ces arbres soient plantés en bordure des champs en début d'hivernage. 

Des pépinières de jujubiers sont aussi lancées. Les jeunes arbres sont prévus pour recevoir des greffons de jujubier améliorés tel qu'on en trouve au Mali. Les jujubes du Mali sont presque dix fois plus gros que nos petits jujubes sénégalais. Les enfants en raffolent et sa pulpe est riche en vitamine C. Les jujubiers, poussant relativement vite et étant pourvus de beaucoup d'épines, peuvent être intégrés dans des haies vives. Mais surtout, le jujubier a une grande valeur économique et nutritionnelle, sa culture va ainsi permettre d’augmenter les revenus et le statut nutritionnel des agriculteurs et de leurs familles.

Un autre groupement de femme est en train de se former à l'apiculture. Grace au travail de pollinisation des abeilles, la pratique de l'apiculture à proximité des champs va accroître le volume des rendements agricoles, sans effort pour les agriculteurs, avec en plus l'espoir d'une belle récolte de miel. Le miel va lui aussi permettre d'augmenter les revenus et le statut nutritionnel des familles.


Nébéday travaille à conscientiser les populations sur la richesse et l'importance pour notre équilibre de nos ressources naturelles. Si elles sont bien gérées, nos ressources nous offrent les aliments qui nous nourrissent, les médicaments qui nous soignent et même l'argent qui envoie nos enfants à l'école.  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire