samedi 25 février 2017

Des forêts au coeur de l'actualité

Grosse actualité ces jours pour l'équipe Nébéday et les forêts que nous préservons, en particulier celles de Sangako et Djilor.

Forêt classée de Sangako

Une réunion importante de toutes les parties prenantes engagées dans la gestion durable de la forêt de Sangako a eu lieu.

Le maire, le sous-préfet, l'agent des eaux et forêts, les chefs des 14 villages, les présidents des comités villageois de gestion de la forêt, les écogardes et les responsables de Nébéday, tous se sont réunis pour affiner les derniers détails avant le lancement de l'exploitation durable de la forêt de Sangako.

Une tournée de cinéma débat est programmée dans les 14 villages de la forêt, la remise des vélos aux écogardes se fera ce samedi 25/2 et nous espèrons que la protection et l'exploitation de la forêt se fera en mars ou début avril.

Réunion des parties prenantes dans les locaux de la mairie de Toubacouta

Forêt classée de Djilor

Aussi le président du Comité intervillageois de gestion de la forêt de Djilor, l'agent des eaux et forêts et l'équipe Nébéday ont posé cette semaine 7 panneaux autour de la forêt.

Ces panneaux de délimitation informent les éventuels exploitants que la forêt est désormais protégée et doit être exploitée de façon rationnelle et durable.


Reboisement et sensibilisation

Chaque jeudi Nébéday aide les enfants d'une nouvelle école à planter 50 arbres. Cette semaine c'est l'école de Lambaye, un village proche du forêt de Djilor, qui a planté ses arbres.

Les parents d'élèves, les enfants et les enseignants étaient tous présents. Une séance d'éducation environnementale participative avec Mia Moké a aussi eu lieu dans les classes et 75 enfants de l'école ont été sensibilisés.

Avec ces actions dans les écoles nous allons bientôt atteindre les 1 000 arbres plantés. Chaque arbre est protégé d'un gabion et un système de goutte à goute à l'aide d'une bouteille recyclé est mis en place.



Création d'un GIE pour les productrices de biocharbon à Kaolack

Enfin pour terminer, l'union des presseurs de biocharbon de Kaolack s'est réunie comme chaque 23 du mois. Les femmes de l'union ont décidé d'ériger leur regroupement en GIE formel et d'aménager une place pour l'installation d'une presse à biocharbon motorisée.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire