lundi 23 décembre 2019

Repousser le sel pour maintenir la vie : Reportage de France Télévision


Des terres dévorées par le sel sur des dizaines de kilomètres. L'eau douce qui a disparu, ou presque, à cause de la sécheresse. Des pluies qui se raréfient chaque année. Telle est la situation face à laquelle se désolent de plus en plus de sénégalais. Les agriculteurs les premiers. 


Dans ce parc naturel protégé de 76 000 hectares de mangrove, paradis des oiseaux et de la biodiversité, la mer monte et s'engouffre de plus en plus dans les terres.  Avec l'évaporation, il ne reste que le sel de la mer. La conséquence de cette eau de plus en plus salée ? La végétation et les palétuviers majestueux qui constituent la mangrove du delta disparaissent progressivement et l'agriculture devient presque impossible. 

Dans le fond du delta, le phénomène est particulièrement inquiétant et touche jusqu’à 30% des terres cultivables, avec des conséquences désastreuses pour les paysans. Dans beaucoup de villages, les nappes phréatiques se sont remplies d’eau de mer. Les puits sont alors hors d’usage. L’eau sert alors tout juste à abreuver le bétail.

Nébéday oeuvre au quotidien dans le delta du Sine Saloum pour repousser ce phénomène de progression du sel et de la mer pour maintenir la vie. Comment ? En plantant des arbres dans les villages et dans la mangrove. Une  solution qui vise d'une part à augmenter les pluies et lutter contre la sécheresse, et d'autre part, à repousser la montée de la mer.

En 2019, plus de 700 000 arbres ont été plantés pour lutter contre le phénomène. Une goutte d'eau douce dans un océan de sel, mais qui, si son action est multipliée, parviendra peut-être un jour à préserver cet écosystème fabuleux.

Découvrez le Reportage de France Télévisions sur ce phénomène et sur le combat de Nébéday.


1 commentaire:

Unknown a dit…

sans même regarder le reportage, j'ai sauté sur l’occasion pour dire bravo encore à Nébédaye pour avoir déjà trouver une solution à travers son programme de reboisement en particulier de la mangrove dans tout le Delta du Saloum. que les population s'unissent davantage pour surmonter le fléau.
je salue de passage Mr Arona LEYE, un visionnaire bénévole du développement local basé à Toubacouta dans le Delta du Saloum, s'adonnant à beaucoup aux pepinières. merci et bonne nnée à tous!

Publier un commentaire