Bio-charbon


video

Contexte général

Le Sénégal est fortement touché par les effets globaux du changement climatique:
  • Inondations
  • Pluies tardives et irrégulières; déficit pluviométrique
  • Sécheresses récurrentes; réchauffement
  • Érosion côtière
  • Perte de l’espace agricole
  • Déforestation = 28% des émissions de CO2

Multiples pressions sur les ressources naturelles :
  • Pressions sur les ressources naturelles:
  • Croissance démographique
  • Surexploitation
  • Pratiques agricoles non durables
  • Surpâturage
  • Divagation du bétail
  • Feux de brousse (2 000/an soit 350 000 ha/an)
  • Coupe abusive de bois pour les besoins croissants en combustibles domestiques
Feux de brousse


Situation énergétique

  • Le bois et le charbon de bois représentent 84% de la consommation énergétique des ménages.
  • Charbon de bois: 58 kg/habitant/an (FAO)
  • Plus de 4 millions de m3 sont prélevés par an pour les besoins énergétiques
  • Disparition de 40 000 ha de forêt par an
  • Depuis les années 60, baisse de 42% de la superficie des forêts
Meule à charbon de bois


En l'état actuel, le pays est fortement dépendant du point de vue énergétique à cause de la déforestation et des changement climatiques qui induisent sécheresse, érosion des sols et pauvreté.


Le bio-charbon à base de paille: une alternative
  • Remplace le charbon de bois
  • Respecte les traditions locales et permet la cuisson de tous les plats
  • Plus économique
  • Biomasse renouvelable
  • Valorisation de la paille inflammable: diminution des feux de brousse
  • Moins d’arbres coupés pour le charbon
  • Moins d’arbres brûlés par les feux
  • Moins de gaz à effet de serre émis
  • Amélioration de la biodiversité


Le charbon de paille une solution d'adaptation et d'atténuation



Objectif principal: 
  • Contribuer à l’adaptation au changement climatique grâce au charbon de paille

Objectifs spécifiques:

  • Remplacer le charbon de bois par le charbon de paille
  • Protéger les forêts de ces zones en adoptant des plans d’aménagement et de gestion raisonnée
  • Renforcer les capacités des populations vulnérables




Méthode retenue pour la fabrication du bio-charbon



1.
Collecter la paille





2.
Puiser de l'eau



3.
Remplir les futs



4.

Positionner les futs



5.

Allumer les futs


6.

Fermer les tonneaux

7.


Mélanger le poussier avec le liant

8.

Stocker le poussier

9.

Réhumidifier le poussier

10.

Presser


11.



6 commentaires:

jean-louis Candelier a dit…

ça m'intéresse pour Madagascar ; je me pose des questions sur la nature du " liant " et je me demande si il y aurait possibilité d'incorporer de la sciure de bois puisque nous en avons en abondance et gratuite à Moramanga.
Merci pour vos réponses !

Didier a dit…

Le liant est à base d'argile dilué à 20%, pour ce qui est de l'utilisation de la sciure de bois il faut faire des tests, cela n'a pas été étudié au Sénégal faute d'intérêt.

Mlle Soaz a dit…

De la sciure peut être à la place de la paille, il existe des pyroliseurs adaptés mais pour faire office de liant non ça ne fonctionnera pas. Si vous avez de la sciure peu être avez vous aussi de la résine?

cheick coulibaly a dit…

bonjour,je suis au Mali,mon rêve est la réalisation d'un projet de ce genre ici, a l'entente d'une suite favorable,

Cheick Abdoul Kader COULIBALY

Abdoulaye Eva DIOP a dit…

Très intéressé par ce projet ! Préservons notre nature

Le motard a dit…

Habitant Madagascar je souhaite m'investir personellement pour faire connaître cette technique et la développer ds la brousse tres touché egalement par la deforestation et souhaiterais de plus ample informations surtout concernant le liant.
Merci d'avance

Enregistrer un commentaire