lundi 15 octobre 2012

Le Moringa en réponse aux carences alimentaires au Sénégal

Les résultats d'une grande enquête démographique effectuée en 2011 ont été publiés la semaine dernière. Les résultats sont loin d'être bons :
  • 37% des enfants de moins de deux ans sont affectés par une carence en vitamine A,
  • 76% des enfants de 6 à 59 mois sont carencés en fer et en acide folique,
  • 54% des femmes de 15 à 49 ans sont carencées en fer et en acide folique.
Selon l'OMS, l’amélioration du statut en vitamine A des enfants de 6 à 59 mois augmente leurs chances de survie par la réduction de 25 % de la mortalité attribuable aux maladies infantiles, telles que le paludisme, la diarrhée, les infections respiratoires aiguës et la rougeole.

Ces carences alimentaires entraînent aussi des troubles socio-économiques très lourds à long terme. Un enfant sous-vitaminé aura un développement physique et mental altéré, ainsi qu’une capacité de travail et d’apprentissage diminuée. Une réelle prise en main de la santé des enfants et des femmes en âge de procréer est un préalable indispensable au bon développement économique de notre pays.

Le gouvernement à réagit dès la publication de ces résultats en mettant en place un atelier national de formation des techniciens de laboratoires, sur les dosages de la vitamine A, de l’acide folique et du fer dans les aliments fortifiés de base tels que l'huile ou la farine boulangère.

Nébéday s'inscrit complètement dans cette mouvance en travaillant au quotidien auprès des femmes. La femme est le pilier de la famille : si elle est conscientisée sur l'importance d'une bonne alimentation, l'ensemble de sa famille en bénéficiera.

Avec la saison des pluies qui s'achève, les femmes reprennent leurs activités de maraîchage. L'association Nébéday les accompagne à planter des Moringa Oleifera en culture combinée. Le Moringa, avec ses racines profondes, n'entrera pas en concurrence avec les salades ou les tomates alors que son feuillage offrira une légère ombre aux légumes.

Parallèlement, les techniciens de Nébéday sensibilisent les femmes à la cuisine des feuilles du Moringa qui sont une source importante de vitamine A et C, de fer, de calcium et de protéines. Différentes méthodes de préparation de ces feuilles permettront de faire ressortir les qualités de tel ou tel nutriment.

Réunion de sensibilisation sur la cuisine des feuilles de Moringa
Préparation d'un plat à base de poisson et de feuilles de Moringa

Dans la zone de la forêt de Sangako, ce sont 4 champs test qui ont été mis en place pour la culture semi-intensive du Moringa. Au bout de quelque mois, nous pourrons juger de la réussite du projet et dupliquer la méthode auprès des GIE intéressés par cette culture. L'objectif est de mettre en place une filière stable de production de feuilles de Moringa.

Préparation d'un champs de Moringa à Sandicoly

1 commentaire:

Carene EFFOLY a dit…

bonjour je suis une consommatrice de moringa et je voudrais savoir ou puis- je m'en procurer a dakar. merci

Enregistrer un commentaire