samedi 18 juin 2016

Les braconniers en flagrant délit

Aujourd'hui l'écogarde de la forêt de Soucouta a découvert deux meules de charbons de bois illégales en patrouillant dans la forêt classée de Sangako.

Coupe illégale de bois

Arbre victime des braconniers
Nébéday, le comité inter-village (CIV) de gestion de la forêt de Sangako et l'agent des Eaux et Forêts ont été avertis. Ils se sont rendus dans la forêt et ont surpris les braconniers qui ont détalé.


Meule de charbon de bois illégale

Plus tard dans la journée, une équipe de Nébéday accompagnée du président et du CIV sont retournés sur les lieux. Nous avons à nouveau surpris les braconniers.

Entre temps ils avaient allumé les deux meules et étaient en train d'essayer de récupérer le charbon de bois. La meule était ouverte et des flammes sortaient de celle-ci alors que beaucoup de paille toute proche risquait de s'enflammer et de déclencher de graves feux de brousse.



Meule ouverte risquant de mettre feu à la forêt

Nous avons rapidement amené de l'eau et refermé la meule avec l'appui des femmes de Jappo Liggey.

Arrivée des femmes de Jappo Liggey

Extinction des feux



Nous sommes en train de nous concerter pour voir si nous allons dormir à côté de la meule ou si nous nous levons à plusieurs reprises dans la nuit pour empêcher les braconniers de partir avec leur butin.

Les villageois montrent leur implication dans la protection de leur forêt : la cogestion de la forêt dont le protocole d'accord a été signé il y a deux semaines est en marche.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire