jeudi 25 avril 2013

Voyage gastronomique au Clos Normand à Dakar

Dans le but de poursuivre son aide directe à l’enfant et à la femme démunis, le G1000 organise son traditionnel voyage gastronomique et à la découverte de belles créations artisanales. Pour l’édition 2013, ladite association a retenu ces 27 et 28 avril, au Clos Normand, pour faire la promotion des femmes génératrices de fonds, mais également, de collecter de l’argent pour aider.


Le G1000, une association sénégalaise à vocation humanitaire, est un groupe d’amitié soucieuse de vivre, culturellement, l’enracinement-ouverture. Ces 27 et 28 avril, le groupe organisera son traditionnel voyage gastronomique et à la découverte de belles créations artisanales, avec pour objectif, selon Mme Ndong Oulimata Dia, sa présidente, de faire la promotion des femmes génératrices de fonds. Mieux, ces journées seront également une opportunité de collecter de l’argent destiné à l’aide à l’enfant et à la femme démunis.

Aussi, dira Oulimata Dia, les cotisations des membres, entre autres, M. Mbagnick Diop, président du mouvement des entreprises du Sénégal (Meds) et du groupe Promo Consulting, le G1000 vient en appoint aux structures reconnues pour leur travail en direction des femmes et des enfants issus de milieux particulièrement démunis.

Revenant sur leur choix de la gastronomie, la présidente du G1000 précisera qu’en dehors de la découverte culturelle, la gastronomie est l’activité qui génère le plus d’argent ce, grâce aux 15 plats de distingués pays, notamment, le Sénégal, le Brésil, le Maroc, l’Allemagne, l’Ethiopie, la France, entre autres. Depuis sa création, en 1991, le G1000 a pu mobiliser plus de soixante trois millions de francs CFA pour un soutien financier et matériel régulier ou ponctuel destiné au centre de réhabilitation nutritionnelle de l’institut de pédiatrie sociale de Pikine, au Camp pénal de liberté 6, aux enfants hémophiles, pour n’en citer que ceux-là. Cette organisation a également réhabilité l’école primaire de Baback à Thiès et la Pouponnière des sœurs franciscaines de Ouakam, en plus de bourses d’études octroyées à de brillantes élèves du lycée John Fitzgerald Kennedy de Dakar.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire