lundi 11 novembre 2013

Bilan de l’opération de reboisement 2013

Les arbres constituent un pilier fondamental pour la conservation des écosystèmes. Ils jouent un rôle primordial quant à la fertilité des sols, assurant la couverture végétale. Ils contribuent également à la protection des bergers et les bancs de sable contre l’érosion côtière et évitent l’avancement de la désertification.


Au niveau socio-économique, les arbres ont une grande importance pour les populations : ils peuvent être une source d’énergie domestique, une contribution à l’alimentation des hommes et du bétail, ou être utilisés comme médicaments, matériel de construction, de cordage, etc.


Pour ce qui concerne leur importance, on constate une diminution progressive de cette ressource. Nous pouvons signaler plusieurs causes à cette disparition.

D’une part, il y a les effets climatiques comme la baisse de la pluviométrie, qui entraine la salinisation, et l’acidification des sols qui produisent l’avancement de la désertification et rendent le reboisement très difficile.

D’autre part, on trouve des effets anthropiques. L’action de l’homme réduit considérablement les arbres et les forêts. L’augmentation démographique comporte une demande croissante des terres cultivables. Les feux de brousse pour la production de charbon sont faits de manière abusive et sans contrôle. Enfin les mauvaises pratiques de pâturage produisent aussi une grande pression, surtout en saison sèche.

Vue l’état de danger des forêts au Sénégal, Nébéday a décidé d’accompagner les populations du Saloum et de Tambacounda pour la mise en place d’une opération de reboisement de 14 150 arbres à Tambacounda et au Saloum. Les espèces plantées sont le Nébéday (Moringa Oliféra), l’Anacardier, le Ronier, Baobab, Rath, Jujube, Dakhar, Dank, Nep Nep, Leucena, Netetou, Sump, Flamboyant, Fromager, Tabac, Papaye, Figuier, Buleul, Ditakh, Thior Liane, Veine et le Manguier. Ces espèces ont été choisies par les populations pour leur importance alimentaire mais aussi pour leurs valeurs médicales.


Nébéday et son équipe tiennent à remercier les populations qui se sont fortement mobilisées pour redonner vie à leurs forêts et villages, et particulièrement, les villageois de :
Botou, Diombodina, Kothiary, Kothiariding, Sabimouleysi, Sadio Salla, Keur Sambel, Babou Diouf, Soucouta, Firdaossy, Bamako, Toubacouta, Neema Ba, Banni, Sourou, Dassilame, Keur Aliou Gueye, Sandicoly, Medina, Sangako, Kaolack, Keur Sambel, Soucouta

Ces populations s’investissent encore aujourd’hui dans la protection de ces jeunes plants. Elles se préparent à installer des pare-feu pour protéger les forêts et les jeunes pousses pendant la saison sèche.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire