lundi 17 février 2014

La Réserve Naturelle Communautaire de Palmarin : un patrimoine local inestimable

Nébéday soutient et accompagne tous les acteurs de la Réserve Naturelle Communautaire de Palmarin dans la protection, la gestion et la valorisation de cet aire protégée. La sensibilisation, le renforcement de capacités et l’écotourisme sont au cœur de cette initiative.

Depuis novembre 2011, les équipes de Nébéday mènent diverses missions de terrain en collaboration avec les parties prenantes.


Des reportages photographiques ont été réalisés sur place, des séances de sensibilisation sont régulièrement organisées grâce au cinéma-débat, avec des séances de palabres. Nébéday organise aussi des réflexions stratégiques, et apporte un appui-conseil continu au Comité de Gestion de la réserve.

La Réserve Naturelle Communautaire de Palmarin a été créée le 15 mai 2001 par délibération No 10 /CRP du Conseil Rural de Palmarin. Ce sont 10 430 ha protégées dans la Région de Fatick, Département de Fatick, arrondissement de Fimela.



Cette réserve a été créée dans l'objectif de :
  • conserver la diversité biologique et les caractéristiques du patrimoine naturel et culturel local,
  • promouvoir des modes d'utilisation des ressources naturelles compatibles avec les objectifs de conservation de la biodiversité,
  • susciter la mise en place de filières économiques fondées sur la conservation et la valorisation du patrimoine naturel et culturel.
Dans la réserve, on retrouve les espèces emblématiques suivantes :
  • Mammifères : hyènes tachetées (Crocuta crocuta), dauphins (Delphinus sp.),
  • Reptiles: tortues vertes (Chelonia mydas),
  • Oiseaux: goélands d'Audouin (larus Audouini).


La réserve possède une faune très riche constituée, entre autres, par : la hyène tachetée, le serval, la mangouste à queue blanche, la mangouste de marais, l'écureuil fouisseur, le lièvre à oreilles de lapin, le chacal commun, le varan du Nil, les couleuvres, le python de seba, etc.


Parmi la flore de la réserve on retrouve : le Pommier du cayor (Neocarya macrophylla), le Ditakh (Detarium senegalense), le Fromager Ceiba pentandra, le palmier à huile (Elaeis guineensis), le Cocotier (Cocos nucifera), etc.

Dans le patrimoine historique et culturel on retrouve : des amas coquilliers, de l'artisanat (tissage, sculpture et teinture), des activités culturelles (lutte, danse traditionnelle, khoy, etc.).

Après treize années d'existence, la réserve a acquis beaucoup d'expérience dans la gestion participative. Elle s'investit dans la reconstitution des formations de mangrove et pour la remontée biologique de la faune (terrestre et ichtyologique). Une association des Eco-guides et Ecogardes a été mise en place. Actuellement, le Comité de gestion s'est lancée dans la création d’activités génératrices de revenus financées par une Mutuelle d’Epargne et de Crédit Environnemental.


Venez visiter cette réserve aux multiples richesses ! Vous y découvrirez une faune et une flore conservées grâce aux nombreux efforts des communautés.

Avec de la chance, vous apercevrez peut être même la hyène et la tortue verte qui viennent se reproduire et se reposer dans cet espace protégé.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire